Denis Diderot

Wikipediamanta
Kayman riy: wamp'una, maskana
Denis Diderot

Denis Diderot sutiyuq runaqa ( 5 ñiqin kantaray killapi 1713 watapi paqarisqa Langres llaqtapi - 31 ñiqin kantaray killapi 1784 watapi wañusqa Paris llaqtapi) huk Flag of France.svg Ransiya mama llaqtayuq yachay wayllukuq wan qillqaq runam karqan.

Tayta: Didier Diderot (14 ñiqin tarpuy killapi 1685 watapi-3 ñiqin inti raymi killapi 1759 watapi); Mamanː Angélica Vigneron 12 ñiqin kantaray killapi 1677 watapi-1 ñiqin kantaray killapi 1748 watapi), .

Qillqasqankuna[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Fictions[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Romans[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Willakuy[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Aranwa[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Dialugu[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Payyuyay[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Critique et comptes rendus[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Llimphy[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Yachay wayllukuy[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Aranwa[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Auteurs[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Simi kapchiy[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Articles de l'Encyclopédie[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

En plus du Prospectus et de la supervision générale des articles, Diderot a personnellement rédigé près de 3500 d'articles de l'Encyclopédie[3], parmi lesquels : anatomie, art, autorité politique, beau[4], capuchon, christianisme, citoyen, encyclopédie, éclectisme, mélancolie, philosophie[5]

Pulitika[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Hamut'ay[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Récits de voyage[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Contribusyunkuna[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Traducsyun[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

La date est celle de la traduction effective de Diderot, pas celle de l'œuvre originale :

Correspondance privée[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Lettres publiques[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

On peut considérer comme lettres publiques les textes présentés comme tels (Lettre à, Lettre sur, ...) et au moins destinés à la publication immédiate[8]. Cette liste reprend des textes signalés par ailleurs sur cette page, qui se justifie par l'intérêt à rassembler des revandications fortes et publiques de Diderot, par opposition aux textes qu'il choisit de ne pas publier.

Willay pukyukuna[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

  1. Les critières retenus pour la distinction avec le genre théâtral sont l'intention de l'auteur, le découpage en actes ou la présence de didascalies.
  2. Disponible sur Gallica
  3. Compte effectué par Jacques Proust, Diderot et l'Encyclopédie, Albin Michel, 1995, Plantilla:P. et suiv.
  4. Cet article sera repris sous le titre Traité du beau dans l'édition Rey (1772) des Œuvres complètes de Diderot puis dans l'édition de Naigeon en 1798. C'est dans l'édition Assézat que l'on trouve pour la première fois le titre forgé : Recherches philosophiques sur l'origine et la nature du beau. Nous ne reprenons pas ce texte en tant qu’œuvre isolée dans la mesure où cela ne semble pas avoir été l'intention de Diderot.
  5. Voir Marie Leca-Tsiomis, Diderot : choix d'article de l'Encyclopédie, Paris CTHS, 2001.
  6. Jean Gribenski, À propos des Leçons de clavecin (1771): Diderot et Bemetzrieder. In : Société française de musicologie, Revue de musicologie, 1980, Plantilla:N°, Plantilla:P..
  7. Sur Diderot épistolier, voir [1] http://www.archive.org/stream/diderotpistoli00melauoft/diderotpistoli00melauoft_djvu.txt].
  8. Liste établie par Benoît Melançon (Diderot épistolier, Fides, 1992, p. 17). B. Melançon ajoute à cette liste la Lettre apologétique de l'abbé Raynal à monsieur Grimm qui ne fut ni envoyée par Diderot à son destinataire et qui ne sera publiée qu'en 1948 ; il ne semble donc pas qu'on puisse la considérer comme publique.

Kaypipas qhaway[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

Hawa t'inkikuna[llamk'apuy | pukyuta llamk'apuy]

"https://qu.wikipedia.org/w/index.php?title=Denis_Diderot&oldid=628708" p'anqamanta chaskisqa (Wikipedia, Qhichwa / Quechua)